Publié le 09.01.2019 - Par Association

Fabrique des utopies

Les Zones Utopiques Temporaires (ZUT !) sont la traduction sur le territoire de la Fabrique des Utopies. Ce sont des expériences qui reposent sur une utopie collective et qui sont nées d’un travail entre des artistes et des personnes habitant les quartiers. Elles explorent des possibles et reposent sur la conviction que chacun est porteur d’une culture, d’un savoir, d’idéaux et de propositions pour vivre ensemble. Prendre soin de son imaginaire et de sa culture d’origine est l’une des clés pour inventer une vie de quartier solidaire et interculturelle. Les ZUT ! sont co-construites entre Chahuts, des artistes invités et des nombreux partenaires de terrain (notamment associations sociales, centres d’animation, associations interculturelles, bailleurs sociaux, écoles, etc.) pour mettre en synergie des savoirs-faire, des idées et des sensibilités. L’objectif principal: tisser du lien social et artistique au plus près des habitants, en priorité les plus éloignés de la culture.

Ce projet m'intéresse

Les ZUT ! de 2019 sont:

1) L’archipel des enfants: un projet imaginé par l’association de philosophes-médiatrices Les Araignées philosophes et 200 enfants des écoles Lac II et la Benauge. Par la construction d’un programme nourri par l’imaginaire et la narration, les enfants explorent leur droits, leur société et d’y prendre part par l’invention, à travers le jeu et la créativité, de leur île propre pour faire émerger des propositions concrètes pour un monde meilleur. Une seconde étape au projet consistera à mettre en dessin et en voix les écrits produits par les enfants avec l’accompagnement d’un comédien.

2) Bordeaux centre du monde pendant 24h: Mathieu Simonet (écrivain et avocat) et Cheikh Sow (musicien et anthropologue) proposent un rendez-vous toutes les heures avec un pays du monde ! Toutes les heures par créneaux de 8h, le public a rendez-vous à la Bibliothèque du quartier, sur un écran géant, avec un habitant de la planète connecté via internet. Celui-raconte sa journée de la veille et comment il vit dans son quartier, tandis qu’une personne du quartier où nous sommes raconte comment elle est arrivée à Bordeaux. Chaque connexion avec un habitant de la planète est l’occasion d’aller à la rencontre de la culture du pays : conte, repas ou dégustation, projections de films, animations, jeux, concerts et autres surprises sont au programme. Selon les heures du jour ou de la nuit, il y en a pour tous les goûts et tous les âges : enfants, adolescents et adultes. La programmation est conçue en complicité avec les Bibliothèques, les habitants et les associations des 3 quartiers. Les pays sont choisis en fonction des origines géographiques des habitants des 3 quartiers. C’est ici l’occasion de faire un lien direct et collectif entre « ici » et « là-bas », d’apporter un éclairage sur les différentes cultures qui peuplent ces quartiers.

En amont les deux artistes vont animer des ateliers d’expression, de rencontre et d’écriture avec les habitants des trois quartiers, pour permettre de donner corps à ces récits de migration et de construire collectivement ce moment. Ainsi, ils donneront la possibilité à chacun de prendre la parole sur sa culture, son environnement, son mode de vie. En parallèle, l’association Chahuts met en œuvre un travail auprès des habitants, afin de les impliquer dans la construction des rendez-vous. L’enjeu est de les mobiliser pour qu’ils soient force de proposition et que les pays connectés reflètent la diversité culturelle des 3 quartiers.

3) Les escales imaginaires: un projet de diffusion artistique dans les territoires.

L’association Chahuts est notamment connue pour l’organisation d’un festival annuel des arts de la parole à Bordeaux Saint-Michel, depuis 27 ans. Proposer une programmation artistique au plus près des habitants des quartiers et placer la rencontre avec les personnes au cœur du projet s’inscrit tout naturellement dans sa méthode de travail.

L’idée serait donc d’organiser deux jours de festival à la Benauge et aux Aubiers, en collaboration avec la Saison Liberté de la Ville de Bordeaux et avec la complicité du collectif pluridisciplinaire Yes we camp (Paris). L’objectif: apporter le spectacle vivant là où il n’est pas, chez la grande majorité des habitants qui ne fréquentent pas les théâtre. Plus que cela, Chahuts considère les habitants non comme des «publics», mais comme des parties prenantes du projet. La représentation devient ainsi forum où les habitants échangent idées, émotions, points de vue et désaccords. Leur parole est source d’inspiration pour les artistes. Chaque témoignage est important, chaque spectateur est connu et reconnu car sans lui la représentation perdrait son sens.

Vous êtes une Entreprise,
et cette demande pour ce projet vous intéresse

Pour répondre à cette annonce et échanger avec l'opérateur culturel sur les possibles modalités du mécénat, connectez-vous à votre compte ou inscrivez-vous.
Connexion Inscription
Ou faites passer l'info

Vous êtes Chef d'entreprise
6 raisons d'utiliser les services de Synapsæ

vous valorisez vos actifs dormants et autres ressources
inexploités ou sous-exploités

qu’il s’agisse d’un matériau brut, d’un bien matériel en stock, d’un local inoccupé, d’un savoir-faire ou d’une technologie

vous développez de nouveaux réseaux professionnels

avec l’opportunité de rapprochements,
de synergies et de collaborations inédites,
facteurs de développement

vous agissez en faveur du développement de
l'économie circulaire locale

au travers de circuits courts de mécénat
en nature, tout en soutenant
la vie culturelle de proximité

vous vous démarquez au travers d'une nouvelle forme d'échanges économiques

témoignant de la capacité d’ouverture, d’engagement et d’innovation
de l’entreprise

vous renforcez la notoriété et l'image de votre entreprise

en tant que partenaire actif et solidaire
de projets d’intérêt général
de son territoire

vous bénéficiez d'un avantage fiscal substantiel

une réduction d’impôt de 60 % de la valeur
du mécénat + 25 % de contreparties possibles
en communication et relations publiques